Lac du Der


 

En Champagne, à 100 km au sud-est de Reims, Le Lac du Der est un site unique né des efforts conjugués de l’Homme et de la nature. La « mer de Champagne », plus grand lac artificiel d’Europe, est une magnifique destination nature à 200 km de Paris et une réserve ornithologique de premier plan. Avec ses ports de plaisance, ses plages, ses voies vertes et ses curieuses églises à pan de bois, il a été primé en 2009 au concours EDEN sur le thème « Tourisme et Espace protégés ». Farniente, sports nautiques ou de plein air, observation de la migration des grues cendrées : les activités à y pratiquer sont multiples.

Le lac artificiel, une création où la nature triomphe

En venant vous baigner dans les eaux claires du Lac du Der, vous êtes témoins d’une aventure aussi récente que réussie. Cet immense réservoir de 4 800 hectares a été créé en 1974 sur une plaine de bocages et d’étangs pour juguler le cours de la Marne et mettre Paris hors de danger de ses crues. Les terres argileuses de ce coin de la Champagne permirent de créer un lac très vaste.

Terre d’étangs asséchés par les hommes, l’eau y est revenue aussi par la main de l’homme. Un peu plus de 40 ans après ces grands travaux, vous découvrirez un paysage où la nature a dicté le reste. Les oiseaux migrateurs l’ont élu parmi leurs grandes étapes : 310 espèces peuplent le lac, dont la grue cendrée qui s’y abrite chaque année en octobre. Les vaches Highland Cattel et les chevaux Konik Polski font aussi partie, dorénavant, des habitants de ce milieu « naturel-artificiel ».

 

Plages, plaisance, plein air : une immense zone de loisirs

Le Lac du Der s’est imposé comme l’une des grandes destinations touristiques de Champagne-Ardenne : 3 ports de plaisance à Sainte-Marie-du-Lac, Sainte-Livière et Giffaumont-Champaubert, 77 kilomètres de rivage, la possibilité de pratiquer voile, ski nautique, canoë-kayak, plongée subaquatique : c’est une gigantesque base de loisir (voir l'onglet Nature). Les Champenois l’appellent d’ailleurs la Côte d’Azur du Grand Est...

Tout autour du lac, une forêt de chênes domine la grande plaine bocagère. Un paradis pour les randonneurs à pied, à vélo, à cheval, doté de dizaines de kilomètres d’itinéraires balisés. Le tour du lac à vélo est un des incontournables de la région.

 

Patrimoine et festivités

Le Pays du Der, autour de Montier-en-Der, est une terre à l’identité forte, reflet d’une histoire ancienne : son bocage est parsemé d’églises à pan de bois, très originales, à découvrir de village en village. Il est aussi marqué par son histoire récente : trois villages ont été engloutis sous les flots en 1974, et le Village-Musée du Der vous conte cette mémoire en partie douloureuse de la genèse du lac.

Peut-être préférerez-vous venir apprécier l’ambiance du Lac du Der lors de ses festivités. En octobre, la Fête de la Grue célèbre le retour de ces oiseaux et occasionne de belles animations. Le 3e week-end de novembre, le Festival de Photo de Montier est un temps fort de la culture au pays du lac.

 

Le Lac du Der a reçu en 2009 la reconnaissance du concours EDEN au titre de « Tourisme et Espace protégés ». Alors que cet immense plan d’eau est né de la main de l’homme, cette distinction salue la qualité de son aménagement et de son intégration au milieu naturel. Vous y découvrirez un vaste espace protégé où forêts de chênes et milieu aquatique se mêlent harmonieusement. Paradis pour poissons et oiseaux migrateurs, il s’offre aux visiteurs comme un poumon bleu et vert en Champagne.

 

Le paradis de la grue cendrée

Les oiseaux migrateurs ont d’eux-mêmes choisi le Lac du Der dès ses premières années de création pour en faire une de leurs étapes favorites. Ce sont environ 300 espèces qui ont investi le lac, pour une halte saisonnière au cours de leur migration ou pour y résider toute l’année. Parmi elles, la grue cendrée se distingue auprès des curieux. Plus grand oiseau sauvage visible en France avec ses 2 mètres d’envergure, elle a élu le Pays du Der pour sa plus grande étape en France.

En octobre, pendant quelques jours, vous pourrez les observer sur le lac : 150 000 à 300 000 individus y nichent, dont environ 20 000 hiverneront sur place. Depuis les digues, dans les observatoires mis à disposition ou dans la Ferme aux Grues, vous pourrez en toute tranquillité admirer la vie sauvage des grues pendant leur étape en Champagne ! Un spectacle de la nature incroyable qui génère une véritable animation autour du lac : le Pays du Lac a ainsi créé la Fête de la Grue, au cours de laquelle de nombreuses animations accompagnent le retour majestueux des grands oiseaux.

 

Un grand lac à l’échelle européenne

Avec ses 48000 hectares et ses 77 km de rivage, le Lac du Der a les dimensions d’une petite mer intérieure. Après les crues de 1910 et 1924 à Paris, ce lac a été pensé pour protéger la capitale en régulant le débit de la Marne. Commencé en 1938 et agrandi jusqu’en 1974, il prend place dans une grande cuvette qui a permis de créer cette retenue d’eau sans barrage, en inondant ces terrains argileux. Il compte désormais parmi les plus grands lacs d’Europe et peut se prévaloir d’être le plus grand lac artificiel de France métropolitaine. Une destination nature de premier plan à mi-chemin entre Paris et Strasbourg, proche aussi du Bénélux et de l’Allemagne. Le lac, accessible aux nageurs, aux plongeurs et aux bateaux, est une réserve ornithologique mais aussi piscicole hors pair.

Situé au cœur d’un bocage parsemé de forêts de chênes, c’est aussi un eldorado du tourisme vert. Se balader à pied ou à vélo sur les dizaines d’itinéraires possibles, à l’aventure dans le bocage ou sur la route des très préservées églises à pans de bois vous procurera des moments de quiétude et d’émotions intenses, à partager à deux ou en famille.

 

Le Lac du Der est une véritable base de loisirs à ciel ouvert. Des activités nautiques les plus variées aux multiples formes de randonnée sans oublier les circuits gastronomiques et le farniente balnéaire, ce grand site d’eau et de verdure offre une panoplie de loisirs actifs pour des vacances au grand air. Loin de la Champagne céréalière ou de celle des coteaux viticoles, cette Champagne bleu-vert est une destination idéale pour satisfaire vos envies de sport ou de détente au contact de la nature.

 

Une invitation à la balade

250 km de sentiers balisés s’offrent au promeneur en Pays du Der pour laisser libre cours à ses envies de découverte et de plaisirs nature autour du lac, au cœur de la forêt ou du bocage. Seul, en couple, en famille ou entre amis, ces balades sont autant d’invitations à flâner : 8 km autour des étangs ou le long du Canal des Fabriques, 16 km dans la forêt du Der, les balades sont bien indiquées et des topo-guides les répertorient. Rendez-vous à l’Office du Tourisme de Giffaumont-Champaubert pour trouver les cartes des circuits.

Vous pouvez profiter de la nature et d’un vrai bol d’air en longeant les rives du lac à pied, mais aussi à VTT ou en cyclo-randonnée : ce sont près de 100 km de liberté à vélo qui vous sont offerts sur les routes du tour du lac et ses alentours. Vous trouverez de nombreux loueurs à Giffaumont-Champaubert, qui vous fourniront l’équipement ainsi que les cartes des circuits de la région.

Vous pouvez aussi choisir la randonnée équestre, idéale pour s’immerger dans cet univers. La belle saison revenue, vous pouvez par exemple opter pour une balade florale au cœur du bocage du Der, où s’épanouissent couleurs et senteurs le long des sentiers et sur les rivages du lac. Le haras de Montier-en-Der ou le centre équestre de Laneuville-à-Rémy proposent de nombreuses sorties.

Plus d’informations : www.lacduder.com/fr/a-velo-a-pied-a-cheval

 

Plaisirs nautiques en liberté

Les infrastructures du lac sont bien pensées pour un séjour centré sur les loisirs aquatiques. La liste est éloquente : 6 plages aménagées sur des dizaines de kilomètres pour nager, effectuer une plongée subaquatique ou se livrer au farniente ; 3 ports de plaisance où vous pourrez multiplier les sorties en vedette ou à la voile sur le lac ; de nombreuses bases de loisirs pour pratiquer le canoë, le kayak, l’aviron...

Une des spécialités du lac est le ski nautique, praticable 6 mois de l’année notamment à Giffaumont-Champaubert, à moins que vous ne vous laissiez tenter par un tour en bateau ou par une partie de pêche à la Maison des Pêcheurs.

La journée écoulée, les établissements des rives du lac proposent une multitude de services pour vous faire passer le meilleur des séjours : bonnes tables, clubs festifs, bars, casino et bien d’autres. Vous trouverez votre bonheur que vous séjourniez à Giffaumont-Champaubert (principale ville autour du lac), Montier-en-Der, ou Sainte-Marie-du-Lac.

Plus d’informations : www.lacduder.com/fr/nautisme

 

Deux singularités patrimoniales font l’attrait du Lac du Der. La première est un legs du passé : les églises à pans de bois, constructions anciennes au cachet unique qui jalonnent ce territoire. Le deuxième, ce sont ces villages engloutis par le lac. Leur destin fatal vous est conté dans un musée étonnant. La richesse culturelle du Pays de Der, ce sont aussi les petites villes à proximité, au patrimoine varié, ainsi que dans les festivals qui ponctuent le calendrier.

 

Les églises à pan de bois champenoises : un cas unique

Généralement, le colombage était autrefois réservé aux maisons d’habitation civiles. Mais le Pays du Der abrite, avec quelques zones de Champagne mitoyennes, une rare concentration de bâtiments religieux réalisés avec cette technique. Dans le bocage, entre le XVe et le XVIIe siècle, on fit édifier ces églises à pan de bois pour des raisons de manque de matériaux durs et de moyens. Provisoires au départ, elles allaient finalement rester ainsi, parsemant le bocage de leurs éclatantes façades alternant bois et colombage peint.

Parmi la douzaine d’églises à pan de bois champenoises, 6 se trouvent dans le bocage du Pays du Der. Celle de Chatillon-sur-Broué est la plus célèbre. Un itinéraire à la découverte de ces belles constructions, anoblies par leurs vitraux de l’école troyenne du XVIe siècle, vous emmènera aussi dans des villages typiques de la région, préservés et authentiques, comme Lentilles et Outines. Toutes les informations sont disponibles à l’Office du Tourisme de Giffaumont-Champaubert.

 

Le Lac du Der et ses secrets : les villages engloutis

Pour réaliser ce titanesque projet de réservoir en vallée de la Marne, les autorités ont sacrifié trois villages, engloutis en 1974 malgré la farouche opposition de leurs habitants. Vous avez l’occasion de mieux comprendre cette histoire, qui fait désormais partie de l’identité du pays, en admirant l’église de Champaubert, seule rescapée de la montée des eaux, qui domine encore fièrement le lac.

Mais vous serez véritablement plongé dans le passé du bocage sacrifié au Village-Musée du Der, qui abrite notamment une église à pan de bois déplacée de la zone d’engloutissement et reconstruite sur place. Vous saurez tout sur la vie locale avant la naissance du lac.

 

De la culture autour du lac

De nombreuses villes de culture et de patrimoine sont à votre portée à proximité du lac :

  • Chavanges, ses belles maisons à colombage, sa monumentale église dont le clocher culmine à 29 mètres et son point de vue sur la campagne champenoise,
  • Montier-en-Der, la « ville hippique » avec ses haras nationaux qui se visitent et mettent en valeur les chevaux de trait ardennais,
  • Saint-Dizier et ses nombreux évènements culturels,
  • Wassy, ancienne place forte royale au XIIe siècle qui abrite une belle église romane, un centre ville ancien ainsi qu’un Musée-Temple en mémoire des guerres de religion du XVIe siècle,
  • Vitry-le-François, la « ville neuve », porte d’entrée vers le vignoble champenois et ses fines bulles...

Sur le lac, il ne faut pas manquer, en novembre, le Festival de Photo de Montier, principal festival français de la photo animalière et nature. D’autant plus passionnant si l’on s’essaye à photographier les grues cendrées du lac…

Plus d’informations : www.lacduder.com/fr/art-patrimoine

 

Séjourner au bord d’un lac est un véritable plaisir. Se réveiller avec la beauté des flots, voir les couchers de soleil sur le lac, prendre son temps… Le Lac du Der offre de multiples opportunités d’hébergement, du camping à l’hôtel luxueux en passant par des chambres d’hôtes et des cabanes dans les arbres. Bien sûr, qui dit hôtellerie dit restauration : le lac est doté de bonnes tables où découvrir les saveurs champenoises comme les andouillettes de Troyes ou la potée champenoise.

 

Où dormir

 

  • Le Cheval Blanc, à Giffaumont-Champaubert : Un hôtel-restaurant de charme à proximité immédiate du lac. Ses chambres sont décorées avec soin et l’établissement dispose d’une très agréable terrasse. A partir de 75 €/ nuit - www.lecheval-blanc.net - 21 rue du Lac, 51290 Giffaumont-Champaubert - 03 26 72 62 65

 

  • Les Cabanes du Lac, à Giffaumont-Champaubert : Dormir au bord du Lac du Der dans une cabane tout confort dans les arbres, voilà une formule aussi insolite qu’enthousiasmante ! A partir de 220 €/ week-end - http://cabanesdulac.com - Port de Giffaumont, 51290 Giffaumont-Champaubert - 03 25 56 26 23

 

  • Yelloh ! Village – les Sources du Lac, à Eclaron : un camping-village 5 étoiles, idéalement situé au bord du lac, avec des cottages et roulottes très bien équipées, des emplacements tout confort, pour profiter de la plage à 200 mètres. A partir de 15€/ emplacement, 30€/ cottage - www.fr.cottages-lac-du-der.com - Les Sources du Lac, 52290 Eclaron - 03 25 06 34 24

 

  • La Fuste des Garceaux, à Orconte : une chambre d’hôtes logée dans une fuste, maison de rondins de bois construite, en pleine campagne non loin du Lac du Der. 95€/ nuit - www.formule-bien-etre.fr - Les Garceaux, route de la Sablière, 51300 Orconte - 03 26 74 73 59

 

Où manger

 

  • Auberge du Gros Chêne, à Frampas : une cuisine traditionnelle champenoise savoureusement concoctée, dans le cadre convivial d’une maison à colombage traditionnelle de village. 1 rue du Chêne, 52200 Frampas - 03 25 04 10 45

 

  • Le Comptoir JOA, à Giffaumont-Champaubert : une des meilleures tables au bord du lac, dans la station nautique de Giffaumont. Un décor de bistrot moderne et soigné et une carte généreuse avec vue panoramique sur le lac et grande terrasse. www.comptoir-joa.fr - 6 rue du Port, 51290 Giffaumont-Champaubert - 03 26 74 98 00

 

  • Au Petit Pari, à Arrigny : une cuisine traditionnelle raffinée et généreuse. Il faut y commander l’immanquable fondue au chocolat… www.au-petit-pari.com - 1 rue de Vitry-Lefrançois, 51290 Arrigny - 03 26 72 61 95

 

  • La Grange aux Abeilles, à Giffaumont-Champaubert : un bar crêperie dans une grange à colombage traditionnelle, à deux pas du lac. restaurant-lagrangeauxabeilles.com - 4 rue Grand Der, 51290 Chiffaumont-Champaubert - 03 26 72 61 97

 

Autres destinations

Voir toutes les destinations