Les Ocres du Luberon


Au cœur de la Provence, le Massif des Ocres du Luberon est une étendue géologique exceptionnelle située au cœur du Parc naturel régional du Luberon (et GéoParc Mondial UNESCO). Il s’agit de l’un des plus importants gisements d’ocre du monde. L’action de l’homme (extraction de l’ocre à l’échelle industrielle) a façonné ce paysage pictural unique en Europe. De nombreux villages et hameaux entourés de vignes ou de champs de lavande complètent le décor. Un voyage au pays des couleurs dont l'aventure industrielle est retracée par les vestiges ocriers. Grâce à son paysage original construit par des besoins liés à l’activité artistique et à la mise en place d’un projet culturel en lien avec les métiers d’art et la couleur, cette destination a été distinguée en 2017 par le concours EDEN dans la catégorie Tourisme culturel. 

Une terre de goût, un pays de couleurs

Bienvenue dans la Communauté de Communes Pays d’Apt Luberon, terre de goût, pays de couleurs où 25 villages vous accueillent !

Au cœur du Parc Naturel Régional du Luberon, découvrez ce territoire, parcourez les multiples sentiers balisés et appréciez la diversité des paysages. Prenez le temps de visiter le patrimoine et les villages perchés si pittoresques qui font le charme du Luberon.

 

Un itinéraire haut en couleurs

Le Massif des Ocres du Luberon offre un spectacle aux couleurs flamboyantes. Suivant sa composition, la couleur de l'ocre se décline en nuances chaudes allant du jaune au rouge. Une palette de couleurs renforcée par la belle lumière provençale. Pour parfaire la composition, le bleu du ciel et le vert de la flore viennent compléter le tableau. Tout autour de soi, c'est une véritable explosion de couleurs. Falaises, cheminées de fée, buttes de sable ocré, le paysage façonné par l'homme pour extraire ce fameux colorant naturel est désormais remodelé par les éléments naturels, la pluie et le vent. Un lieu unique et insolite qu'il fait bon explorer sous tous les angles. Itinéraires routiers pour traverser ces paysages fabuleux ou itinéraires pédestres pour accéder aux plus beaux sites, les Ocres du Luberon sont à portée de tous.

L’accueil des personnes en situation de handicap commence à s’organiser avec, par exemple, l’accessibilité du sentier des ocres, dont l’entrée leur est gratuite, ou encore celle des trois niveaux du Musée d’Apt. Les sites des Mines de Bruoux et du Conservatoire, quant à eux, reçoivent régulièrement ces publics, même si la configuration des installations ne permet pas d’obtenir le label tourisme et handicap. 

 

L'aventure industrielle de l'ocre

L'ocre de la région a été utilisée dés la préhistoire. Mais c'est en 1780 que Jean-Etienne Astier, un habitant du village de Roussillon, met à jour les propriétés de ce minerai. Après traitement, l'ocre peut servir de colorant inaltérable et non toxique. Jean-Etienne Astier devient le premier ocrier de France et l'aventure industrielle de l'ocre du Luberon démarre. Son exploitation a donné naissance à un paysage hors du commun. Les gisements font apparaître les couleurs fabuleuses de la terre et transforment visuellement la région. La production atteint un record de 40.000 tonnes en 1929, puis survient la crise avec l'apparition de colorants de synthèse. La production artisanale persiste doucement. De nos jours, elle est minimale. Mais l'ocre suscite désormais un nouvel enthousiasme, culturel celui-ci.

 

Une région culturelle dynamique

Grâce à l'association Ôkhra, l'usine Mathieu, important site d'ocre entre 1921 et 1963, a rouvert ses portes. A la visite cette fois. L'usine réhabilitée montre au public les secrets de fabrication de ce minerai précieux et coloré. L'histoire de l'ocre est mise à la portée de tous, son usage également. La transmission est au cœur de la démarche de cette association. Des stages et des formations pratiques sont organisés pour les amateurs curieux aussi bien que pour les professionnels de la couleur. Peinture, photographie, métiers d'arts, l'offre est variée. On y propose par exemple un stage d'initiation à la couleur, la réalisation d'un carnet personnalisé, d'une fresque renaissance, une formation en photographie couleur numérique, en sténopés...

Récompensé en 2017 par le concours EDEN dans la catégorie « Tourisme culturel », le Massif des Ocres du Luberon allie une histoire hors du commun à un décor spectaculaire. Pour profiter au maximum de ce que la région a à offrir, rien de mieux qu'un itinéraire sur-mesure. Voici donc la Route de l'Ocre, qui emprunte des routes provençales pleines de charme pour un circuit de 4 heures environ (hors visites). Ce parcours vous mènera sur les traces des ocriers du siècle passé. Visites des anciens sites ocriers, explications des techniques utilisées, rencontres avec les passionnés de la couleur, une offre abondante d'activités à faire en famille ou entre amis.

 

Itinéraire de la Route de l'Ocre :

            D'Apt à Rustrel en passant par le hameau des Jean-Jean
Point de départ de cet itinéraire, Apt est l'endroit idéal pour commencer la découverte de la région des Ocres. On y trouve le Musée de l'Aventure Industrielle. Comme son nom l'indique, c'est une entrée en matière parfaite pour faire connaissance avec l'histoire de l'ocre et son exploitation à partir de 1780. En continuant vers Rustrel, le hameau des Jean-Jean offre une escale photogénique provençale. A Rustrel, petit village typique de Provence, un château du XVIIe siècle abrite maintenant la mairie. L'exploitation de l'ocre a commencé dans ce village vers la fin du XIXe siècle et s'est terminée en 1992 lorsque le dernier ocrier a pris sa retraite. Proche de Rustrel, le site fabuleux du « Colorado provençal », avec ses paysages aux formes fantastiques et aux couleurs chatoyantes, figure parmi les singularités de la région.

            De Rustrel à Gargas en passant par Villars
Après Rustrel, continuez vers Villars. Le parcours traverse des champs de lavande, de cerisiers et de vignes. Il est parsemé de jolis hameaux aux couleurs de la Provence. C'est dans ce décor calme et serein de Villars qu'est né en 1834 le peintre Paul Guigou. A l'écart des sites très fréquentés, admirez les couleurs flamboyantes des ocres sur le site de la Bruyère. En continuant sur la Route des Ocres, voici maintenant Gargas. Il s'agit du dernier village d'Europe où l'ocre est encore exploitée. Visitez les vestiges spectaculaires des Mines de Bruoux. Avec ses 650 m de galeries parfois hautes de 15 m, c'est une véritable immersion dans l'univers des ocriers. Au programme, une présentation des techniques d'extraction ainsi qu'une initiation à la peinture à l'ocre.

            Da Gargas à Apt en passant par Roussillon
A Roussillon, vers la fin du XVIIIe siècle, Jean-Etienne Astier invente un traitement qui permet d'extraire l'ocre du sable. C'est le début de l'exploitation croissante de ce pigment coloré. Le Conservatoire des ocres et de la couleur a pour vocation de préserver les techniques et le savoir-faire autour de l'ocre. Créé par l'Ôkhra (http://okhra.com) en 1994, il s'agit de la première coopérative culturelle sur la couleur. Un parcours pédagogique expose en 15 panneaux toutes les étapes de la fabrication de l'ocre : lavage, séchage, broyage, cuisson, conditionnement et exportation. Roussillon est aussi le point de départ du Sentier des Ocres, superbe balade en terrain ocrier. Des panneaux d'information, disposés régulièrement, vous apprendront tout de la géologie du terrain. Un parcours ludique et pédagogique à faire en famille (entrée payante – 2,5€ – 30 à 60 minutes de balade).

 

L'ocre de la terre bien sûr, et aussi le vert des pins, le bleu du ciel... Et puis toutes les autres couleurs de la Provence. Quelle que soit la saison, le Massif des Ocres du Luberon offre un magnifique cadre pour des activités nature. Les Ocres se visitent à pied, à vélo ou même en montgolfière. Les activités de pleine nature du Parc naturel régional du Luberon proposent de nombreux itinéraires avec toutes les informations pratiques utiles à vos escapades.

 

Les sentiers au Pays des Ocres

Entre un sol aux mille couleurs et une végétation provençale, le Pays des Ocres est le lieu idéal pour la marche. Près de Rustrel, la beauté du Colorado Provençal se découvre à pied. Plusieurs sentiers balisés sillonnent cet ancien site d'ocre. Un paysage creusé par l'homme puis modelé par les éléments naturels où se succèdent falaises orange et cheminées de fées, accessibles par des combes étroites. Non loin de Villars, les Ocres de la Bruyère présentent une végétation typique composée de pins sylvestres et de pins maritimes. C'est aussi l'habitat d'espèces animales variées comme les chevreuils et les sangliers.

Autre site pour admirer la beauté de ces décors fantastiques chatoyants, le Sentier des Ocres à Roussillon. Deux itinéraires balisés (30 et 60 minutes) vous permettent de naviguer entre les formations minérales et rocheuses en toute tranquillité. Les ocres oui, mais pas seulement. Grâce à ses plantes rares, la colline de Pérréal est classée réserve de biosphère par l'Unesco. C'est également un site paléontologique où l'on peut observer des gisements de fossiles du Crétacé supérieur.

 

Autres activités de plein air, découvrir les Ocres autrement

Balade tranquille à vélo ou circuit sportif en VTT, il y en a pour tous les goûts. La Route des Ocres propose un itinéraire de 50 km qui traverse les plus beaux paysages ocriers. Elle relie les villes et villages d'Apt, Gargas, Roussillon, Villars et Rustrel. Balisé de vert, d'ocre rouge et d'ocre jaune, le parcours est jalonné de panneaux d'information sur les sites les plus remarquables.

Plus sportif, le tour du Colorado provençal à VTT permet d'apprécier les beautés colorées du célèbre site ocrier. Son parcours amène aussi à de magnifiques points de vue depuis les crêtes et sur les Monts de Vaucluse.

Enfin, pour une expérience inoubliable, montez dans une montgolfière. Un vol en ballon au dessus du Luberon garantit le calme absolu et une vue imprenable sur le Pays des Ocres. Pour une pause rafraichissante, la base de loisirs du plan d'eau de la Riaille propose une grande variété d'activités de plein air. C'est un lieu familial de détente et de loisir. De début avril à fin novembre, on y pratique des activités nautiques, la pêche, mais aussi le tennis et le skateboard. Un parcours VTT et un champ de bosses sont également proposés

La technique de traitement de l'ocre a été inventée en 1780 par Jean-Etienne Astier. Cette innovation marquait le début de l'aventure industrielle de l'ocre.

 

Mais d'abord, qu'est-ce que l'ocre ?

L'ocre, pigment minéral qui s’est constitué à partir de sédiments marins déposés entre 200 et 100 millions d’années, est un mélange de sable (quartz), d'argile (Kaolinite) et d'oxyde de fer (goethite). Sa palette de couleurs est infinie, allant du blanc au violet, du jaune pâle au rouge vif. Dans la région d'Apt, le Massif des Ocres s'étend sur 25 km d'est en ouest. Les couches d'ocre peuvent atteindre jusqu'à 15 m d'épaisseur. L'exploitation de l'ocre par l'homme a, par endroit, mis à jour les gisements. Il en résulte un paysage fantastique aux couleurs lumineuses.

Le Massif des Ocres constitue un paysage unique en France. Il participe à la renommée du Luberon. Ce site géologique exceptionnel, pétri par son histoire, attire la curiosité du public à la recherche d’authenticité, d’histoire, de savoir-faire, de paysages majestueux. Pour éviter une dégradation irréversible, la Communauté de communes Pays d’Apt Luberon a demandé à bénéficier du label Grand Site de France.

 

A la découverte des  savoir-faire autour de l’ocre

Ôkhra est une société coopérative d'intérêt collectif. En 1994, elle a créé le conservatoire des ocres et de la couleur. Elle forme des praticiens et des artisans de la couleur, préservant ainsi un savoir-faire historique. Pour le public, c'est l'occasion de se plonger dans l'univers des ocriers grâce à la visite de l'usine d'ocre Mathieu. Cet ancien site produisait jusqu'à 1.000 tonnes d'ocre par an entre 1921 et 1963. Abandonnée puis réhabilitée, l’usine est à présent un vestige précieux de cet âge industriel.

On y observe les différentes étapes de traitement du minerai, de l'extraction à l'expédition. Le parcours aménagé est jalonné de photographies d'archives et de panneaux d'explications. Une visite pédagogique et ludique qui plaira même aux enfants (dés 7 ans). A Apt, le Musée de l'Aventure Industrielle raconte le destin de l'ocre dans cette région, son essor puis sa crise.

 

Ôkhra, un projet culturel sur la couleur

Cette volonté de partager la passion de l'ocre et de la couleur se prolonge par des rencontres, des ateliers et des expositions sur le sujet. Ainsi, chaque année, des expositions temporaires sont organisées sur des thèmes variés abordant le sujet de la couleur. L'association propose de nombreuses formations destinées aux novices autant qu'aux experts de la couleur. Stages de peintures, formations à l'usage des matières minérales, photographie, métiers d'arts et bien plus encore composent un panel de formations unique en France. 

Vivez au rythme de la Provence et écoutez grésiller les cigales. Pour préparer au mieux votre séjour dans les Ocres du Luberon, voici quelques adresses. Hôtels luxueux, chambres d'hôtes confortables, restaurants gastronomiques, familiaux, cuisine aux milles couleurs, un parfum de Provence souffle sur le gite et le couvert. La cuisine fait la part belle aux produits de la région, avec, par exemple, les spécialités d'agneau à ne pas manquer comme l'agneau aux asperges. Les végétariens se réjouiront de l'usage des légumes à profusion, comme dans le papeton d'aubergine ou le tian provençal.

 

Où dormir

  • Domaine de la Coquillade, à Gargas : hôtel-restaurant 5 étoiles, le charme de la Provence à son plus haut standing. Menu à partir de 38€  - Chambre double à partir de 170€ – www.coquillade.fr – Le Perrotet, 84400 Gargas - 04 90 74 71 71
     
  • Ibis Budget Apt Luberon, à Apt : hôtel simple et moderne au confort standard. Chambre double à partir de 31€ – www.ibis.com – 523 voie Domitienne, 84400 Apt – 08 92 700 697
     
  •  La Maison des Ocres, à Roussillon : dans un beau bâtiment couleur ocre, chambres spacieuses et modernes. Chambre simple/double à partir de 103/123€ – http://lamaisondesocres-hotel.com - 457 avenue Dame Sirmonde, Route de Gordes, 84220 Roussillon - 04 90 05 60 50
     
  • Mas Jorel, à Gargas : 4 chambres d’hôtes et 2 studios dans une superbe propriété provençale avec vue sur les Monts du Vaucluse. Chambre double à partir de 95€ – www.lemasjorel.com  – 104 impasse des cerisiers, 84400 Gargas, Hameau de Tartuguière - 04 90 75 62 79
     
  • Li Poulidetto, à Lioux : des chambres d’hôtes engagées vers un tourisme durable, jolie maison ocre avec piscine. Chambre double à partir de 79€ – www.lipoulidetto-luberon.com/index.php/fr/Lieu dit sur le château, La combe, 84220 Lioux - 04 90 72 42 19

 

Où manger

  • La Coquillade, Gargas : choix entre 3 restaurants. Menu restaurant gastronomique à partir de 80€ - Menu au bistro bistronomique à partir de 42€ - Menu au restaurant italien à partir de 38€ – www.coquillade.fr  – Le Perrotet, 84400 Gargas - 04 90 74 71 71
     
  • La Treille, à Roussillon : cuisine traditionnelle provençale, terrasse ombragée, service accueillant. Menu à partir de 17€ - Rue du Four, 84220 Roussillon -  04 90 05 64 47
     
  •  La Fontaine, à Villars : cuisine méditerranéenne revisitée dans un cadre familial. Menu à partir de 22€ - www.restaurantlafontaine.com – Place de la Fontaine, 84400 Villars - 04 90 75 48 55
     
  • La Table de Pablo, à Villars : restaurant semi-gastronomique, cuisine à base de produits frais, locaux et bio. Menu à partir de 32€  – www.latabledepablo.com – 19 La Côté St Jaume, 84400 Villars – 04 90 75 45 18
     
  • Chez Sylla, à Apt : assiettes composées de fromages affinés en accord avec les vins de la Cave Sylla. Assiette à partir de 14€50 – www.sylla.fr – 406 avenue de Lançon, 84400 Apt - 04 90 04 60 37

 

Autres destinations

Voir toutes les destinations